Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog RSA

Quand et comment faire un test rsa ?

6 Octobre 2012

Quand et comment faire un test rsa ?

Afin de prétendre à la prestation, il faut d’abord effectuer un test rsa. Cela consiste en un test d’éligibilité permettant de déterminer si le droit au rsa est possible ou pas. Il permet aussi de savoir par qui le dossier peut être établi mais aussi d’estimer le montant potentiel du droit.

Le test rsa est une étape indispensable

Ce test délivre de nombreuses informations. Bien qu’il soit comparé à une simulation, puisqu’il prend en compte les détails apportés par le demandeur, il demeure tout de même obligatoire. Ce test rsa, plus communément appelé test d’éligibilité au rsa est mis à disposition sur le site officiel de la Caf, ou encore sur le site officiel de la Msa. Il est nullement obligé d’être allocataire ou affilié à l’organisme au préalable afin d’utiliser le test rsa. Par contre il est indispensable de posséder différents éléments pour sa réalisation.

Le principal élément est le montant des revenus du précédent trimestre du demandeur. C’est la base du calcul rsa. Le test se base par conséquent et logiquement sur les mêmes sources. A noter que ce montant est également nécessaire pour les personnes déjà bénéficiaires de diverses prestations familiales ou sociales. A savoir aussi que le résultat de ce test est fourni de suite après.

Le test rsa apporte donc une information sur le montant du droit pour le potentiel bénéficiaire. Mais il fourni également un accès à un téléchargement du formulaire rsa ou encore l’orientation vers l’organisme chargé de l’instruction de la demande. Dans le cas ou le test rsa s’avère négatif, vous ne verrez apparaitre aucune de ces informations. Il sera peut être alors judicieux de recommencer le test une autre fois.

Quel est le bon moment pour faire un test rsa ?

Comme expliquer ci-dessus, le test rsa apporte un grand nombre d’informations d’une part pour le demandeur, mais aussi pour l’organisme lié au versement du droit. Ce test prend en compte également les éventuels revenus des prestations familiales ou sociales du précédent trimestre. Mais il y a tout de même certaines particularités également prises en compte. Par exemple, un demandeur ne percevant aucun revenu notera que son calcul sera de manière automatique, impacté par une mesure de neutralisation. Ce test rsa est réalisable à n’importe quel moment, il suffit donc de correctement estimer que l’on puisse prétendre à la prestation. La décision sera ensuite délivrée par le test.

Si la réponse est négative, il est préférable d’effectuer à nouveau le test lorsque les différents revenus du demandeur seront moins importants. Cela pourra alors éventuellement ouvrir le droit à la prestation.

Une chose important à savoir est le fait qu’il ne faut pas indiquer des revenus erronés et ainsi fausser complètement le test rsa. Cela pourra impliquer l’inutilité de remplir la demande écrite, et de faire perdre du temps à beaucoup de personnes. Cela entrainera également une mise en attente lors d’un prochain dépôt de dossier pour vérification manuelle.

Partager cet article

Commenter cet article